Ce site utilise des cookies et d’autres technologies de suivi afin de vous fournir nos services, d’améliorer les performances et la fonctionnalité de nos services, d’analyser l’utilisation de nos produits et services ainsi que de vous conseiller via nos publicités et nos campagnes de marketing.

Politique en matière de cookies   Politique de confidentialité

Précédent Suivant

ESAB Knowledge center.

Puis-je souder de l'aluminium à de l'acier?

Q : Puis-je souder de l'aluminium à de l'acier via le procédé de soudage GMAW ou GTAW?


A : Tandis que l'aluminium peut être facilement lié à la plupart des autres métaux par collage ou fixation mécanique, des techniques spéciales sont requises lorsqu'il s'agit de soudage à l'arc aux autres métaux tels que l'acier. Des composés intermétalliques très friables se forment lorsque des métaux tels que l'acier, le cuivre, le magnésium ou le titane sont directement soudés à l'arc à de l'aluminium. Afin d'éviter la formation de ces petits composés, certaines techniques spéciales ont été développées pour isoler l'autre métal de l'aluminium en fusion lors du procédé de soudage à l'arc. Les deux procédés les plus courants de soudage ou qui facilitent le soudage à l'arc de l'aluminium à l'acier sont des pièces de transition bimétalliques recouvrant le matériau différent avant le soudage.


Pièces de transition bimétalliques : Des matériaux de transition bimétalliques sont disponibles dans le commerce dans les associations d'aluminium à n'importe quel autre matériau tel que l'acier, l'acier inoxydable et le cuivre. Ces pièces sont mieux décrites comme des parties de matière comprenant une partie d'aluminium et une autre matière déjà liée à de l'aluminium. Les procédés employés pour lier ces matières différentes et former ainsi la transition bimétallique sont généralement les suivants : le roulement, le soudage par explosion, le soudage par friction, le soudage par étincelage ou le soudage par pression à chaud et non pas le soudage à l'arc. Le soudage à l'arc de ces pièces de transition acier aluminium peut être effectué via les procédés classiques comme le procédé GMAW ou GTAW. Un côté de la pièce est soudé acier contre acier et l'autre aluminium contre aluminium. La surchauffe des pièces lors du soudage doit être évitée car elle peut générer des composants intermétalliques friables sur l'interface acier-aluminium de la pièce de transition. Effectuer d'abord une soudure aluminium à aluminium est un bon entraînement. De cette manière, vous obtenez un bain de fusion plus large lors du soudage acier à acier ce qui contribue à empêcher la surchauffe de l'interface acier-aluminium. La pièce de transition bimétallique est un procédé populaire permettant de souder de l'aluminium à de l'acier. Elle est souvent utilisée pour produire des raccords soudés d'excellente qualité dans des applications structurelles. De telles applications servent à fixer des roufs en aluminium aux ponts en acier sur les bateaux, aux plaques tubulaires dans les échangeurs de chaleur pour fixer des tubes d'aluminium à des plaques tubulaires en acier ou en acier inoxydable, ainsi qu'à produire des joints soudés à l'arc entre des réseaux de canalisation en aluminium et en acier.


Enrobage de différents matériaux avant le soudage : Un enrobage peut être appliqué sur de l'acier pour faciliter le soudage à l'arc à l'aluminium. Un procédé consiste à enrober l'acier avec de l'aluminium. Ce procédé est parfois effectué par immersion (aluminiage à chaud), ou par brasage de l'aluminium à la surface de l'acier. Une fois enrobée, la pièce en acier peut être soudée à l'arc à la pièce en aluminium, en prenant soin toutefois d'empêcher l'arc d'affecter l'acier. Lors du soudage, une technique particulière doit être utilisée afin de diriger l'arc sur la pièce en aluminium et permettre ainsi à l'aluminium en fusion issu du bain de fusion de couler sur l'aluminium enrobé d'acier. Un autre procédé de liaison de l'aluminium à l'acier implique l'enrobage de la surface en acier avec de la soudure à l'argent. Le joint est ensuite soudé à l'aide d'un alliage de charge d'aluminium, en veillant à ne pas brûler à travers la couche barrière de soudure à l'argent. Aucun de ces procédés de liaison de type enrobage n'est typiquement indispensable pour obtenir une force mécanique complète mais ils sont généralement utilisés à des fins de fixation uniquement. 

Catégories Soudage de l'aluminium , Marquer avec GTAW, Heliarc, TIG

x
x

x

Loading..